Surtout ne change pas







                                                       


                          Rythm n'swing

Contraction de rythm n'blues et de swing, rythm n'swing est le nom de mon troisième album. Surtout ne change pas en est issu. Le CD a été enregistré et mixé, avec sa jaquette et des photos inédites prises pour l'occasion mais, faute de financement, il n'a pas été édité. L'envie d'écrire des chansons inspirées de ces courants musicaux et de les réunir dans un même album n'est pas due au hasard. En duo avec mon frère Aurélien, sous le nom Mac the kniffe, nous  revisitons depuis longtemps les succès de ces époques dans un même répertoire, et j’ai aussi pas mal tourné avec un autre groupe – Apple pie – (trio piano, batterie, voix) qui déclinait les mêmes reprises.
La conception de Rythm n’swing représentait un double défi pour moi. D’abord le projet était irréalisable sans la présence d’une session de cuivre, indispensable pour les arrangements musicaux. Ensuite, il y avait cette interrogation au sujet des paroles en français. Il suffit d’écouter la version de New York New York par Mireille Mathieu pour voir où je veux en venir. Les cuivres - saxo, trombone et trompette – je les ai trouvé et, cerise sur le gâteau,  les musiciens ont validé les partitions  (c’est toujours un peu spécial pour ces instruments) que je leur ai proposé. Quant aux textes, il me semble en réécoutant les dix titres, qu’aucun n’est dénaturé par la langue de Molière et peut-être même qu’ils en rendent certains plus intéressants.
Les prises de son n’ont pas été réalisées en studio mais un peu n’importe où – un entrepôt, un salon, un garage… dans des conditions parfois loufoques. Cela dit, les musiciens qui ont participé à ces enregistrements nomades sont tous des pros et se sont adaptés à la situation, même le soir où Totoche, le chien de la maison terrorisé par le trombone, s’est mis à hurler en si bémol…
                                                   

                                                                                                                                                            Gaby


J'aime tes caprices
ton air innocent
ton grand jeu d'actrice,
tes larmes caïman...
Mais surtout ne change pas
Moi je t'aime bien comme ça

J'aime quand tu hisses
ton p'tit drapeau blanc
tes faux airs d'Alice
et ta moue d'enfant ...
Mais surtout ne change pas
Moi je t'aime comme ça

Quand ça pas tu te sens laide
et tu t'en prends toujours à moi
J'y suis pour rien,j'ai pas l'remède
je la joue clean quand je te vois...
Mais surtout ne change pas !

J'aime tes coups de gueule
pour n'importe quoi
pour un tas de feuilles
qui collent à tes pas...
Mais surtout ne change pas!

J'aime la surprise lire dans tes yeux
j'aime quand la brise dénoue tes cheveux
j'aime ton sourire il me rend heureux...